La scrofulaire aquatique

Lorsque le terrain n’était encore que mon site de cueillette, j’avais repéré un pied de scrofulaire, sans vraiment chercher plus loin dans la détermination. Elle avait disparue par manque d’entretien dû au manque de temps. Mais après ouverture du milieu (débroussaillage, fauche, tonte, suivant les endroits), elle est réapparue, d’abord un pieds, maintenant plusieurs, dans un endroit qui lui convient bien. Je la connaissais toxique mais savais aussi qu’elle pouvait avoir un côté médicinal. Je m’étais dit de faire quelques recherche, un jour … quand Continue reading →

Macérat huileux de consoude

Dans les choses à faire en hiver, il y a tout ce qui touche aux racines. Alors je vous fais un petit focus sur la consoude. La consoude est une plante vulnéraire (qui guérie les plaies). Elle accélère la formation de nouvelles cellules ce qui permet d’aider à cicatriser, à consolider, à réparer. Elle est conseillée sur les entorses, les déchirures musculaires, les fractures, certaines plaies (les peu profondes). A cause de la présence d’alcaloïdes pyrrolizidiniques il est déconseillé de la manger. Dans mes préparations, Continue reading →

Petit tour rapide de quelques plantes d’hiver

C’est l’hiver, il pleut, c’est gadoue ! Il y a eu pas mal de gelées matinales en décembre mais avec la douceur de la fin du mois et de début janvier, c’est reparti ! peut-être beaucoup trop tôt d’ailleurs, il va falloir être attentif à la météo en cas de février gelé … Déjà il y a de la stellaire ! Plante bio-indicatrice qui me montre que je m’occupe plutôt bien de mon sol et super plante médicinale qui aura droit à un atelier rien Continue reading →

Les pouvoirs « magiques » du mouron blanc

Petit focus sur une merveilleuse plante méconnue : la stellaire intermédiaire plus connue sous le nom de mouron blanc ou mouron des oiseaux Petite plante de nos potager, toujours désherbée et pourtant si utile ! Je vous présente ici « mes » façons de l’utiliser, les propriétés que je recherche, ce que j’ai expérimenté. Je ne détaillerais pas tout ce qu’elle peut faire, je n’ai pas envie de développer ce que je ne connais que par des lectures, ça serait du recopiage, je n’en vois pas l’intérêt. Mais si Continue reading →

Petit guide des hydrolats et eaux florales

Je me suis toujours, enfin depuis que je distille, laissée distiller ce qui voulait être distiller. J’ai même distiller une labradorite il y a 15jrs, elle voulait tellement aller dans l’alambic 😅 Mais quand il fallait en parler, gros blanc, aucune littérature, aucune donnée sur pas mal de mes eaux florales … 5 ans après les 1ers essais, après beaucoup d’échanges avec les collègues, après beaucoup de retours clients, de formations, quelques analyses (pas autant que j’aimerais mais je fais au mieux, un de mes Continue reading →

Le noisetier (et la nouvelle lune de septembre)

Hier, j’ai distiller le noisetier. Ça fait des mois qu’on joue à cache-cache lui et moi, pas un moment, pas une fois, nous n’étions prêt en même temps. Mais hier, par une magnifique journée de soleil, il m’a appelé, du fond de la vallée. Petite forêt magique, où je ne prends jamais le temps d’aller. Un houx magnifique, des chênes distordus et un beau ruisseau chantant. Des champignons, un charmant rouge-gorges et le soleil dont les rayons jouent au travers des feuillages. Et des noisetiers Continue reading →

Pesto « à ma sauce »

Pour un pesto de plantes sauvages, il faut des plantes :   J’utilise toujours beaucoup d’ortie. C’est facile à trouver, bon pour la santé, exactement ce qu’il faut pour le printemps et ce n’est pas trop fort en goût. On ne prend que les 4 premières feuilles, c’est plus tendre ; quand on descend vers la base la tige devient fibreuse. De l’alliaire, c’est une crucifère qui a un goût d’ail, pleine de souffre et de vitamine C. Les feuilles de la base ont plus Continue reading →

La noisette de terre

C’est la période où l’on mange les plantes sauvages. Dans le champ j’ai de la noisette de terre (Conopodium majus), elle fait partie de la famille des apiacées, comme la carotte ou le persil, avec une feuille très découpée. Pas toujours facile à récolter mais plutôt agréable à manger. Elle a un petit goût de noisette avec du piquant en plus. Ses graines se récoltent plus tard dans la saison, elles peuvent remplacer le cumin. Pour la trouver, il faut suivre délicatement la tige et Continue reading →